Brésil - le grand bond en arrière

2017
Arte
Un an après la procédure de destitution de Dilma Rousseff, le Brésil traverse une crise profonde. Une captivante radiographie des mutations en cours, entre recul démocratique et résistance.
Le 17 avril 2016, au Brésil, le vote de la Chambre des députés pour la mise en accusation de la présidente Dilma Rousseff, avant sa destitution le 31 août, sur fond de corruption généralisée, ouvre une période de grande incertitude. Au terme de ce que l’opposition dénonce comme un "coup d’État institutionnel", son vice-président, Michel Temer, s’empare du pouvoir. Il s’emploie depuis à revenir sur toutes les réformes en faveur de l'éducation, de la santé et d'un meilleur partage des richesses adoptées par le Parti des travailleurs depuis la première élection de Lula, en 2003. Humoriste engagé contre ce "grand bond en arrière", dont les vidéos satiriques font des millions de vues, Gregório Duvivier part à la rencontre de Brésiliens entrés, comme lui, en résistance, du Mouvement des sans-terre aux journalistes indépendants en lutte contre les grands groupes de presse assujettis au pouvoir.
Dans les pas de ce "passeur" plein de verve, ce documentaire donne la parole à la présidente déchue mais aussi aux habitants des favelas, aux lycéens en colère, à des analystes, chercheurs et élus à travers le pays. Un bilan captivant après une année qui a tout à la fois vu reculer les libertés et la justice sociale et doté les résistances populaires d'une nouvelle jeunesse.

Un film de 52' produit par Hikari pour Arte, avec le soutien du CNC et de Pictanovo (région Hauts de France)
Diffusion le 18 avril 2017  à 22h40 sur Arte. Film visite en ligne sur le site d'Arte 

Revue de Presse


La résistance viendra-t-elle du peuple ? C'est la conclusion des réalisatrices qui, dans les favelas, les coopératives agricoles ou les lycées, rencontrent des acteurs devenus les nouveaux contre-pouvoirs. Télérama

Un an après la destitution de la présidente Dilma Roussef, l’héritière politique de Lula, héros de tous les opprimés, un documentaire passionnant revient sur une crise politique majeure qui n’en finit pas de secouer le Brésil. Le Nouvel Obs

Les réalisatrices ont décidé de décrire cette déchirure en axant leur documentaire autour de Gregorio Duvivier, un jeune comique engagé à gauche, qui mènera la plupart des entretiens, y compris celui de la présidente déchue, Dilma Rousseff. Le téléspectateur est ainsi amené à suivre la lecture très personnelle de l’humoriste, fil rouge bienvenu pour comprendre la complexité de ce pays. Le MondeEn savoir plus sur http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/04/18/tv-bresil-le-grand-bon-en-arriere_5113139_1655027.html#RoGP7EuO1iP8Yp15.99

Autres réalisations

Carolyn Carlson chorégraphie le Nord

[ Films ]

Côté belge

[ Presse ]

Les chinois font du camping

[ Presse ]

Chine, la vendeuse de larmes

[ Films ]

Singapour en mal d'amour

[ Presse ]

Turquie, le prix des réfugiés

[ Presse ]

Vert d'Opale

[ Films ]

Costa Rica : Le club des camionneurs

[ Films ]

Le Monde est petit

[ Films ]