L'homme qui a défié Pékin

2019
Arte RTBF
Liu Xiaobo. C’est un nom que le monde a déjà presque oublié. Ce n’est pas un hasard. Le régime chinois fait tout pour que nous l’oubliions, multipliant la censure à l’intérieur de ses frontières et les pressions envers le reste du monde. 
Mais Liu Xiaobo avait confié son testament, politique et personnel. Une longue interview que nous avons retrouvée, comme nous avons retrouvé ses proches, ses compagnons de lutte pendant le printemps de Pékin, sa femme et ses amis dissidents.
En 2010, lorsqu’il a reçu le Prix Nobel de la Paix, il est devenu l’égal d’un Nelson Mandela ou d’un Vaclav Havel, l’un de ses modèles. Mais le monde savait si peu de choses sur lui. 
Liu Xiaobo était un homme libre, d’un courage insensé, qui n’a jamais renoncé à l’expression de la vérité, et qui a toujours refusé l’exil pour sauver sa peau. Il voulait rester en Chine, jusqu’au bout. Depuis le massacre de la Place Tiananmen jusqu’à sa mort tragique dans les geôles chinoises où il avait été jeté pour avoir rédigé la charte 08, programme pour une transition démocratique en Chine. 
Voici donc un destin qu’il ne faut pas oublier. Parce qu’il traverse et questionne l’histoire d’un pays qui est installé dans nos vies. Parce qu’il réécrit, sans concession, une éthique de l’existence universelle. 
Voici l’histoire de Liu Xiaobo, l’homme qui a défié Pékin. 

Un documentaire de 60' réalisé par Pierre Haski, produit par Hikari, en coproduction avec Arte et Pictanono.
Diffusion sur Arte le 4 juin 2019 à l'occasion du 30e anniversaire de Tiananmen. 
Le film est accompagné d'un livre "L'homme qui a défié Pékin" en co-édition avec Hikari et Arte. 


Revue de presse

Quels démons hantent les nuits du dragon ? La réponse à cette question se trouve, en partie, dans le film et le livre importants que Pierre Haski  a consacrés à Liu Xiaobo : L’Homme qui a défié Pékin. Réalisé avec le producteur Hikari, le film comporte un document rare : un long entretien avec Liu, discrètement filmé en 2008 à Pékin et qui doit être le dernier témoignage public de cet homme d’exception. Liu porte un blouson de daim beige, boit lentement son thé vert, menton volontaire, propos graves, mesurés : tout, dans cette belle tête et dans cette attitude de grande dignité, reflète le courage d’un homme qui n’ignore rien du prix qu’il va payer pour défendre une sage libéralisation de son pays. Le Monde

Homme sans concessions ni compromis, Liu Xiaobo entendait «vivre dans la vérité», selon le titre d’un de ses livres. Il refusera l’exil. Influencé par Vaclav Havel et la Charte 77, le dissident chinois a été l’un des auteurs de la Charte 08, qui demandait une démocratisation du régime. Dans le livre qui accompagne le documentaire (Arte Editions/Hikari), la genèse de cette charte est racontée en détail. Comme l’illustration d’une vie consumée jusqu’au sacrifice. Libération

C’est un des plus grands héros de notre temps. Et pourtant vous n’en avez probablement jamais entendu parler. Alors retenez son nom : il s’appelle Liu Xiaobo. Et regardez  le documentaire qui retrace son histoire admirable et tragique, forgée dans la lutte contre l’un des plus grands totalitarismes de notre temps. NouvelObs

Dans ce livre, Pierre Haski révèle enfin le destin de ce héro méconnu. Au fil d’une longue enquête de Taipei à New York en passant par Berlin, ses proches parlent de leur Liu Xiaobo, l’homme libre qu’il était, d’un courage insensé. Depuis la place Tiananmen où il était le grand frère des étudiants en révolte jusqu’aux JO de Pékin, pendant lesquels il rédigeait avec des centaines d’intellectuels chinois la charte 08, programme pour une transition démocratique pour la Chine. France Culture

En grand dissident pacifiste, qui réclamait la transition démocratique de la Chine, Liu Xiaobo a payé le prix fort de cette opposition au régime.  Pierre Haski a retracé son parcours et a recueilli des témoignages de ses proches et compagnons de lutte. Il signe un livre et un documentaire. Affaires sensibles France inter

Un document exceptionnel alors que le Parti communiste chinois sʹefforce dʹeffacer le nom de Liu Xiaobo de la mémoire chinoise. RTS

« Liu Xiaobo incarne une "vie chinoise" » selon les mots de Pierre Haski. Une vie qu’il raconte dans son très émouvant L’homme qui a défié Pékin. Le Nouveau Magazine littéraire

Pierre Haski, auteur de l'homme qui a défié Pékin, invité du week-end sur France inter

De Pékin à Hong Kong en passant par Berlin et les États-Unis, nous suivons le parcours de cet homme impressionnant à travers les témoignages de ses nombreux amis. Et l’on comprend la profondeur de sa révolte contre un système étouffant avec lequel aucune concession n’est possible. La Croix

L'homme a été couronné du prix Nobel de la paix en 2010. Absent le jour de la remise, la prison a été son quotidien jusqu'à sa mort en 2017. Dissident de la trempe de Nelson Mandela ou de Vaclav Havel, ce livre contribue à le faire mieux connaître en Occident. Les Echos

Pierre Haski donne la parole à celles et ceux qui l’ont accompagné durant toutes ces années. Comme le poète Bei Ling, le leader de Tiananmen Wang Dan et bien entendu son épouse Liu Xia, réfugiée à Berlin grâce à la ténacité d’Angela Merkel. Aujourd’hui président de Reporters sans frontières, Pierre Haski ne s’est pas déplacé seul. Aux côtés de chaque témoin interrogé, une chaise noire, vide, rappelle l’absence de Liu Xiaobo, Prix Nobel de la paix mort en prison. Le Monde

Lumière sur « Liu Xiaobo, l’homme qui a défié Pékin » CNC

Le journaliste français Pierre Haski brosse le portrait du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo, dissident chinois qui a payé le prix fort son exigence de liberté. Télérama

Le régime chinois a tout fait que pour la planète entière oublie ce 4 juin 1989 : censure totale d’Internet et interdiction de commémoration. Raison de plus pour regarder cet hommage à un homme puissant par son rayonnement. La Libre

Le talent de Pierre Hasky qui décrit avec passion la trajectoire tragique et sacrificielle de Liu Xiaobo est de proposer une saisissante synthèse entre deux périodes de temps se répondant par l’écho des droits, à 40 ans de distance. Question Chine


Autres réalisations

J'aime le Natto

[ Éditions ]

Lille Piano Festival

[ Entreprises ]

Brésil : Soleil Noir

[ Films ]

Nicaragua : la révolution des « millenials »

[ Presse ]

Le meilleur moyen de découvrir Delhi

[ Éditions ]

Picardie, Côte Sud

[ Films ]

Mafieux, mais patriotes

[ Films ]

A titre d'aile

[ Films ]

L'or à prix d'or

[ Films ]